Minako TOKUYAMA : Jo no mai ~d’après un peinture de Shōen UEMURA~ pour piano solo

20.00

prix TTC|A4|12 pages

Plus que 4 en stock (peut être commandé)

Description

This post is also available in: 日本語 English

La musique (délicate et soyeuse) accompagne le parcours animé du tableau (…)
pour un résultat totalement zen.
Le Monde, 8 août 2018

«Jo no mai» de Shōen UEMURA, 1936, un des biens culturels importants du Japon

Commandé par le pianiste Kōtarō FUKUMA, Minako TOKUYAMA lui a écrit et dédié ce morceau d’après la peinture «Jo no mai», la danseuse de théâtre Nō de Shōen UEMURA. Adoptant la structure de la musique traditionnelle japonaise, le morceau contient trois parties enchaînées : «Jo» (introduction), «Ha» (développement) et «Kyu» (conclusion), chacunes divisées en trois sous-parties. Kōtarō FUKUMA le dévoile au public le 1er juin 2018 à Kyōto.

Minako TOKUYAMA (徳山美奈子)
Née à Ōsaka au Japon, Minako TOKUYAMA est diplômée de l’université de Tōkyō (en beaux-arts et en musique) et de l’université des arts de Berlin. Elle étudie la composition avec Tomojirō IKENOUCHI, Akio YASHIRO, Teruyuki NODA et Isang YUNG.
En 1984 elle est nominée par la JSCM en tant que jeune compositeur. En 1990 elle représente le Japon à la première conférence des compositeurs du Pacifique dans le cadre de la PMF. La même année elle est nominée au concours international de la composition Valentino Bucchi en Italie. En 1992 elle remporte le premier prix lors du 5ème concours de harpe à Fukui au Japon, et est invitée en tant que jury du même concours en 1995.
Elle obtient en 1997 la première place de l’International Wiener Komposition pour son morceau « Mement Mori », une musique pour un ballet qui sera joué sur la scène du Wien Modern Festival par le Winer Staatsopernballett.
Elle est jury dans la catégorie composition au concours de musique du Japon depuis 2003.

Minako TOKYAMA – site officiel(japonais)

Informations complémentaires

Poids 120 g
Dimensions 29.7 × 21 × 0.1 cm